La Chine assouplit les restrictions sur les vols internationaux

La Chine a annoncé, hier jeudi, l’assouplissement des mesures de restrictions sur les vols internationaux afin de permettre à davantage de compagnies aériennes étrangères d’exploiter des liaisons vers son territoire, rapporte l’agence Reuters.

Cette annonce intervient au lendemain de la décision de Washington de suspendre les vols des compagnies aériennes chinoises vers les Etats-Unis.

L’autorité de l’aviation civile en Chine, citée par Reuters, a annoncé que les compagnies aériennes étrangères seront autorisées à opérer des vols hebdomadaires vers une ville de leur choix dès le lundi 8 juin.

95 compagnies aériennes étrangères, qui avaient suspendu leurs liaisons vers la Chine à cause des mesures destinées à contrôler la propagation de l’épidémie de coronavirus, peuvent désormais reprendre du service.

Avec cette reprise, le nombre de vols internationaux hebdomadaires vers la Chine devrait augmenter de 50 à 150.

Depuis mars, les compagnies aériennes étrangères étaient autorisées à effectuer un seul vol par semaine vers la Chine. A présent, elles pourraient en effectuer deux si aucun de leurs passagers n’a été contaminé par le COVID-19.

L’autorité de l’aviation civile en Chine précise que si cinq passagers ou plus d’un vol sont testés positifs à leur arrivée, l’autorisation d’opérer de la compagnie aérienne sera suspendue pendant une semaine. Si ce nombre monte à dix ou plus, la suspension sera de quatre semaines.

Accusant le gouvernement chinois d’empêcher toute reprise d’activité des compagnies aériennes américaines vers la Chine, le gouvernement américains avait annoncé, mercredi, que les vols des compagnies aériennes chinoises vers les Etats-Unis seront suspendus dès le 16 juin.

Hier, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé que l’autorité de l’aviation civile chinoise avait déposé un recours auprès du département américain des Transports concernant cette décision.

Vous aimerez aussi: La France propose une date pour la réouverture des frontières de l’espace Schengen