Coronavirus: Appel au sauvetage du secteur du tourisme

Un appel pour l’adoption d’un plan national de sauvetage du secteur du tourisme en Algérie paralysé par la pandémie du coronavirus a été lancé, hier, par le Syndicat national des agences de tourisme et de voyages (SNAV).

Le SNAV a appelé à l’application d’exonérations fiscales et bancaires et la création d’un fonds de garantie pour aider les agences impactées par les crises, a déclaré à l’APS son secrétaire général, Liès Snouci.

Ce plan proposé par le SNAV comprend huit principales propositions issues des larges consultations engagées avec les différents opérateurs de ce domaine sur les réseaux sociaux.

Ce plan visant “à sortir de cette situation critique avec un minimum de pertes et à se préparer pour l’après pandémie Covid-19” a été transmis à toutes les autorités et instances concernées, dont la cellule de crise installée au Premier ministère ainsi que le ministère du Tourisme et celui des Transports.

Le SNAV propose en outre dans le cadre de ce plan, “l’exonération totale des agences des impôts pendant l’année en cours mais également de toutes charges sociales (cotisations sociales) en raison de l’arrêt total de l’activité”.

Il s’agit également de trouver une formule pour octroyer des compensations financières directes aux agences afin de leur permettre de payer les salaires du personnel et préserver ainsi les emplois dans ce secteur.

Sur ce point, M. Snouci a souligné que “les agences ont payé les salaires de leurs employés au premier mois de la crise, mais elles seront dans l’incapacité de continuer à les payer les mois suivants, ce qui pourrait entrainer des licenciements et l’augmentation du taux de chômage”.

Le plan prévoit également des aides financières aux agences éprouvant des difficultés à continuer de payer le loyer des locaux de leurs activités, ainsi que l’ajournement du paiement des échéances bancaires pour les opérateurs ayant recouru à l’emprunt, avec l’annulation des taxes résultant de l’ajournement.

Dans le même cadre, le Syndicat appelle à “l’accélération de la création d’un fonds de garantie pouvant accompagner les agences en période de crise et de grève (grève du personnel des compagnies aériennes, des aéroports ou des contrôleurs aériens …).

Ces crises et perturbations inopinées et répétées mènent à l’annulation des réservations et au remboursement des clients et occasionnent des pertes financières considérables aux agences.

Concernant les assurances, le SNAV propose de les élargir à l’assurance voyage au lieu de se contenter de l’assurance santé et l’assurance bagages.

Vous aimerez aussi: Algérie: 3000 agences de voyages ont fermé à cause du coronavirus