45% des destinations mondiales ont fermé leurs frontières aux touristes

45% des destinations mondiales ont fermé leurs frontières aux touristes selon l’analyse la plus récente révélée par l’organisation mondiale du tourisme (OMT).

En plus de faire un tour d’horizon général, l’étude de l’OMT inclut une ventilation par type de restriction imposée sur les voyages par les destinations de toutes les régions du monde. L’étude suit aussi l’évolution de ces restrictions depuis le 30 janvier, date à laquelle l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la COVID-19 constituait une urgence de santé publique de portée internationale.

“L’analyse la plus récente montre que, des 217 destinations mondiales, 45 % ont fermé, totalement ou en partie, leurs frontières aux touristes.” a indiqué l’OMT.

Vous aimerez aussi: L’Algérie participe à une conférence virtuelle sur les politiques de relance du tourisme

Selon la même organisation, 30 % des destinations ont suspendu, totalement ou en partie, les vols internationaux, 18 % interdisent l’entrée aux voyageurs en provenance de pays spécifiques ou ayant été en transit dans des destinations spécifiques et 7 % appliquent différentes mesures comme les mesures de quarantaine ou d’auto-isolement pendant 14 jours ou encore des mesures liées aux visas.

Les dernières données de l’OMT montrent que, désormais, des restrictions sont mises en places dans toutes les destinations à travers le monde.

“Pour 83 % d’entre elles, les restrictions liées à la COVID-19 sont en place depuis déjà quatre semaines ou plus et, en date du 20 avril, aucune destination n’avait encore levé les restrictions.” précise l’institution onusienne du tourisme.

Vous aimerez aussi: Coronavirus: Une chute de 20 à 30% du tourisme international

« Cette étude consacrée aux restrictions sur les voyages dans le monde est utile aux fins de l’application responsable et en temps opportun des stratégies de sortie de crise, permettant aux destinations d’assouplir ou de lever les restrictions pesant sur les voyages quand il sera sûr de le faire. De cette façon, le tourisme pourra de nouveau produire ses bienfaits économiques et sociaux et ouvrir la voie d’un relèvement durable, pour les personnes et des pays entiers. » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.