Transavia souhaite reprendre les destinations algériennes d’Aigle Azur

La compagnie aérienne low cost Transavia France, du groupe Air FranceKLM, souhaite reprendre les destinations algériennes desservies par la compagnie Aigle Azur avant sa faillite, a rapporté Air Journal.

“Nous avons déjà des routes au départ de Nantes et Lyon vers l’Algérie, donc Transavia se positionnera pour obtenir ces droits de trafic des autorités… Nous sommes davantage intéressés par le réseau d’Aigle Azur, car XL Airways est une compagnie long-courrier” , a déclaré la PDG de Transavia France, citée par Air Journal. 

“Nous allons demander des droits de trafic. C’est un marché qui nous intéresse, à la fois pour Air France et pour Transavia”, avait déjà déclaré Anne Rigail, directrice générale d’Air France.

ASL Airlines, qui assure déjà assure déjà une liaison Paris-Alger au départ de Paris-Charles de Gaulle, et aussi les liaisons Bordeaux-Oran et Perpignan-Oran, a aussi déclaré son fort intérêt pour ce marché algérien : “Nous ne voulons pas avoir des miettes. ASL constitue une véritable alternative au groupe Air France” , a affirmé son PDG, Jean-François Dominiak. Par ailleurs, la low cost espagnole Vueling, qui exploite une liaison Marseille-Alger, est aussi sur les rangs.

La compagnie aérienne nationale Air Algérie est également intéressée par la reprise des créneaux de vols entre l’Algérie et la France opérés par Aigle Azur avant sa faillite.

« Air Algérie se positionne, dans le cadre de la stratégie de redéploiement 2019-2020, mais aussi dans le prolongement du plan d’urgence de prise en charge des passagers, mis en place à l’annonce de l’arrêt des vols d’Aigle Azur qui possédait 28% de parts du marché algérien du transport aérien vers la France » avait déclaré Amine Andaloussi, porte parole de la compagnie aérienne nationale.