A qui profite la hausse de l’Euro sur le marché parallèle ?

Crédit photo: Franck Lodi/Sipa

Depuis l’été, l’Euro remonte en force par rapport au dinar sur le marché parallèle de la monnaie. A qui profite cette hausse?

Porté par une demande de plus en plus forte devant une offre modeste, la monnaie unique européenne est passée d’un euro pour 228 dinars à la fin de l’été à un euro pour 239 dinars en décembre. Une situation à double tranchant pour les citoyens algériens.

Cette force de l’euro n’est pas sans conséquences. En effet, les citoyens algériens qui ont des revenus en Euro profitent de cette situation. Ils recevront pour le même montant en euro plus de dinar par rapport à la saison estivale.

Un changement qui leur offre un avantage voire un bonus inespéré. A titre d’exemple, un algérien résidant en Algérie, touchant une retraite française de 1 000 euros le mois, profitera d’une hausse de ses revenus de l’ordre de 11 000 dinars en décembre par rapport au mois d’aout dernier.

La communauté algérienne établie à l’étranger qui passe ses vacances et le mois du Ramadan au pays, profitera également de cette situation. Avec le taux actuel, une famille pourra passer de belles vacances avec un minimum de budget.

Ce taux élevé offre aussi une opportunité pour les Algériens qui ont des revenus en Euro pour investir et acquérir des biens immobiliers bon marché.

Toutefois, l’un ne va pas sans l’autre: les particuliers algériens qui utilisent la monnaie européenne pour le commerce ou le tourisme payeront cher cette hausse.

Ceux qui souhaitent passer des vacances à l’étranger ou effectuer une Omra devront mobiliser un budget important en dinar. Idem, pour les importateurs sans registre du commerce.

Ces derniers achètent la devise sur le marché parallèle. Avec un euro cher ils sont contraints de vendre plus cher leurs produits. Ce qui se traduira par la baisse des ventes.

A Découvrir aussi

Lire aussi

Quitter la version mobile