Europe: Les visas Schengen seront bientôt plus accessibles

Les visas Schengen, qui permettent de voyager dans une trentaine de pays européens, seront bientôt plus accessibles.

En effet, Les députés européens ont voté, mercredi 18 octobre, une loi visant à numériser les visas. 573 députés européens ont voté en faveur de cette loi, 36 ont voté contre et 16 se sont abstenus, selon les informations rapportées par le site spécialisé SchengenVisaInfo.com

Vous aimerez aussi: Demandes visa Schengen: Voici ce qui va changer

En décidant de numériser la procédure de demande de visa Schengen, les autorités des différents pays européens visent à « réduire les efforts et les coûts nécessaires pour déposer une demande. »

Des visas Schengen accessibles et plus sûrs

La numérisation de la procédure de visa Schengen va également garantir des « pratiques harmonieuses » dans l’ensemble des pays de l’Union européenne tout en améliorant la sécurité du fameux sésame.

Conformément à cette nouvelle loi, les demandes de visa Schengen seront traitées sur une plateforme en ligne unique.

Les nouveaux visas Schengen, qui seront signés cryptographiquement et délivrés sous forme numérique, sont « plus sûrs que les visas actuels et plus difficiles à falsifier, ce qui garantit une plus grande sécurité. », rapporte le site SchengenVisaInfo.

Procédure de demande de visa Schengen: ce qui va changer

Les demandes de visas Schengen se feront par le biais d’un site web unique, qui transmettra ensuite tous les demandeurs aux systèmes de visas respectifs.

Les demandeurs de visa Schengen vont pouvoir saisir, sur ce site, les données requises, télécharger des copies de leurs documents de voyage et payer les frais de visa depuis leur domicile.

Ils recevront les notifications sur la décision concernant leur demande visa, qu’elle soit acceptée ou rejetée.

Concernant les demandeurs qui envisagent de déposer une demande de visa Schengen pour visiter plusieurs pays européens, la plateforme va déterminer « automatiquement » le pays qui traitera la demande, selon le site SchengenVisaInfo.

Le même site précise que les demandeurs « pourront toujours indiquer si leur demande doit être traitée par un État membre spécifique. »

A Découvrir aussi

Lire aussi

Quitter la version mobile