Air Algérie: Bientôt un vol direct vers les États-Unis?

La compagnie aérienne nationale Air Algérie va t-elle lancer, bientôt, un vol direct au départ de l’Algérie vers les États-Unis?

Air Algérie a prévu de renforcer prochainement ses lignes internationales vers l’Afrique, l’Asie et l’Amérique après avoir été autorisée à acquérir 15 nouveaux avions. La compagnie a procédé, le 9 novembre, à l’ouverture des plis suite à la consultation lancée pour l’acquisition de ces nouveaux appareils.

La compagnie aérienne nationale dispose d’une seule ligne entre l’aéroport d’Alger et l’Amérique du Nord. Il s’agit de la ligne reliant l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene à l’aéroport de Montréal au Canada, où réside un forte communauté algérienne.

Le pavillon national devait lancer, il y a plusieurs années, une ligne entre l’aéroport international d’Alger et New York. Ce projet n’a pas pu être concrétisé à ce jour.

Dans une déclaration, lors de l’ouverture de la foire internationale d’Alger en juin dernier, le Président de la République Abdelmadjid Tebobune a fait part de la disponibilité de l’Algérie à lancer cette ligne aérienne entre Alger et New York.

« Nous sommes prêts à ouvrir une liaison directe entre Alger et New York. » a déclaré le Chef de l’Etat, à l’occasion de l’ouverture de la FIA.

Discussions entre le PDG d’Air Algérie et l’ambassadrice des États-Unis

L’ouverture d’une ligne aérienne entre l’Algérie et les États-Unis a été au cœur des discussions, hier, entre le PDG de la compagnie aérienne Air Algérie Yacine Benslimane et l’ambassadrice des États-Unis en Algérie Elizabeth Moore Aubin.

« Ravi de faire avancer la discussion sur un vol direct entre les États-Unis et l’Algérie avec le PDG d’Air Algérie Yacine Benslimane. » écrit l’ambassadrice des États-Unis en Algérie dans un tweet après sa rencontre, hier, avec le patron de la compagnie nationale.

Dans une récente interview accordée au journal électronique Interlignes l’ambassadrice américaine en Algérie a affirmé qu’elle « travaille dur » pour l’ouverture d’une liaison aérienne entre l’Algérie et les États-Unis.

« Je travaille dur sur ça, cela propulsera notre relation économique à un tout autre niveau si nous sommes en mesure d’avoir un vol entre Alger et une ville des États-Unis. » a déclaré la diplomate américaine.

A Découvrir aussi

Lire aussi

Quitter la version mobile