Titre de séjour en France: Ce qui va changer en 2023

En France, les autorités veulent introduire des changements concernant la délivrance des titres de séjour à compter de 2023.

Ces changements seront introduits dans le cadre du nouveau projet de loi sur l’immigration qui sera examiné, au début de l’année prochaine.

Dans une interview accordées au journal Le Monde, les ministres français de l’intérieur et du travail ont apporté plusieurs détails concernant les mesures contenues dans le nouveau projet de loi immigration.

Du nouveau concernant les titres de séjour

Une des nouvelles mesures contenues dans ce nouveau projet de loi concerne les titres de séjour. Il est prévu la création d’un titre de séjour « métiers en tension » pour les travailleurs sans papiers qui sont déjà en France.

Le ministère français du travail propose de créer ce titre de séjour « métier en tension » pour les étrangers en situation irrégulière qui souhaitent travailler dans un métier en tension, selon les explications du ministre du travail cité par Le Parisien.

A travers cette nouvelle mesure, les autorités françaises souhaitent « faciliter » l’insertion professionnelle des travailleurs immigrés, explique le ministre du Travail dans l’entretien accordé au journal Le Monde.

A travers ce titre de séjour « métier en tension », explique le ministre français du travail, les autorités proposent des « solution » aux organisations professionnelles qui ont demandé de faciliter le recrutement des travailleurs étrangers.

Vers un renouvellement automatique pour certaines catégories

Le ministre de l’intérieur Gerlad Darmanin a annoncé que les titres de séjour en France seront renouvelés « automatiquement » pour certaines catégories.

Le ministre, cité par Le Parisien, a annoncé un « renouvellement automatique » des titres de séjour de « ceux qui ne posent aucun problème, qui n’ont aucun casier judiciaire. » « On doit désormais être méchants avec les méchants et gentils avec les gentils », a souligné Gérlad Darmanin.

L’autre mesure contenue dans ce nouveau projet de loi immigration concerne les obligations de quitter le territoire français (OQTF). Les autorités françaises veulent, à travers ce nouveau projet de loi, « accélérer » l’application des obligations de quitter le territoire français. En 2020, moins de 10 % des OQTF prononcées ont été exécutées.

A Découvrir aussi

Lire aussi

Quitter la version mobile