Algérie Ferries: Traversée Marseille-Skikda quasiment vide

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La compagnie Algérie Ferries a opéré, le 2 juin, une traversée au départ de Marseille vers Skikda « quasiment vide. »

Le Procureur de la République de la Cour d’Alger a annoncé, ce mardi dans un communiqué, que les résultats préliminaires de l’enquête diligentée ont montré qu’il s’agissait d’une « action délibérée avec la complicité des responsables » d’Algérie Ferries.

Le même responsable précise que « le recours à la réquisition d’un navire vide se fait uniquement en cas d’importantes réservations à l’étranger. »

En effet, un navire de la compagnie Algérie Ferries a opéré, le 1er juin, une traversée à bord du navire Tassili 2 au départ d’Alger vers Marseille « sans passagers. »

Le même navire de la compagnie maritime nationale a opéré, le 2 juin, une traversée au départ du port de Marseille à destination de Skikda avec à bord « seulement 39 voyageurs et 21 véhicules » alors que Tassili 2 a une capacité de 1300 passagers et plus de 300 véhicules.

Le communiqué du Procureur a précisé que de nombreux citoyens désirant voyager « n’ont pas pu réserver sous toutes les places ayant été réservées au préalable ».

C’est la deuxième traversée qui effectuée « quasiment vide » par un navire de la compagnie Algérie Ferries après celle effectuée, le 2 juin, par le Badji Mokhtar 3 au départ de Marseille à destination du port d’Alger.

Ces faits ayant coïncidé avec cette traversée du Badji Mokhtar entre Marseille-Alger, « le juge d’instruction en a été saisi pour verser ces informations au dossier d’instruction ouvert à son niveau contre les mêmes accusés », lit-on dans le communiqué, cité par l’agence APS.

Trois responsables de la compagnie Algérie Ferries, dont l’ancien PDG, ont été placés en détention provisoire le 10 juin par le juge d’instruction près le Pôle pénal national économique et financier.

D’autres responsables de la compagnie maritime nationale ont également été placés sous contrôle judiciaire.