ASL Airlines: Plus de 9h de retard pour un vol Alger – Paris

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le vol d’ASL Airlines 50163 au départ d’Alger vers Paris-CDG a eu plus de 9h de retard. Prévu, hier jeudi à 10h20, à 19h20 et il n’a toujours pas décollé.

Un passager, qui devait voyager vers Paris à bord de ce vol, a témoigné de sa mésaventure sur les réseaux sociaux.

A 14h, il publie un premier message sur la page Facebook de la compagnie ASL Airlines pour un annoncer un premier retard de 4h, sans aucune information de la part de la compagnie. « Vol N°50162 Alger / CDG prévu à 10h20. Il est 14h et nous sommes toujours à Alger et la compagnie ne donne aucune nouvelle. » écrit le passager.

Réponse de la compagnie française ASL Airlines:  » Nous sommes vraiment navrés pour la situation actuelle. Nous vous invitons à vous rapprocher de nos agents à l’aéroport d’Alger qui possèdent toutes les informations nécessaires quant à votre vol. En vous priant de nous excuser pour la gêne occasionnée. »

A 18h20, le vol n’a toujours pas décollé. Dans une autre publication, le passager qualifie ASL Airlines de la « pire compagnie » et indique qu’ils attendaient toujours à l’aéroport d’Alger.

« Nous étions sensés partir à 10h20, aucune information jusqu’à 13h. Des agents nous informent que nous embarquons a 16h pour un décollage prévu a 17h. 16h rien ne se passe. Aucune information, aucune considération. Il est 18h, nous attendons toujours comme du bétail et sans savoir si nous décollons ou pas aujourd’hui. » dénonce le passager.

19h40, les passagers de ce vol d’ASL Airlines attendaient toujours à l’aéroport international d’Alger. « Toujours en attente. ASL, les champions du retard. Un vol prévu à 10h20, il est retardé à 19h20, on est toujours là, on n’a pas encore décollé. » dénonce encore le passager, dans une petite vidéo.

Sur sa page Facebook, ASL Airlines n’a publié aucune information sur les raisons du retard de ce vol. La compagnie a annoncé, hier jeudi, un changement d’horaire pour les vols programmés du 20 juin au 5 juillet « à la demande des autorités de l’aviation civile en Algérie. »