Site icon Voyagerdz

Algérie: Le ministre des transports limogé pour « faute grave »

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le ministre des transports Aissa Bekkai a été limogé, ce jeudi 10 mars, pour « faute grave » selon un communiqué de la Présidence.

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a décidé, après consultation du du Premier ministre, de mettre, ce jeudi, aux fonctions du ministre des Transports, Aissa Bekkai.

Le président de la République a mis fin aux fonction au ministre des transports « pour avoir commis une faute grave lors de l’accomplissement de ses missions », selon le communiqué de la Présidence.

Suite au limogeage du ministre des transports Aissa Bekkai, le chef de l’État a « chargé le ministre des Travaux publics, Kamel Nasri d’assurer l’intérim du ministère des Transports », selon le communiqué, cité par l’agence APS.

Cette décision de limoger le ministre des transports Aissa Bekkai intervient au lendemain de l’annonce du nouveau programme de vols d’Air Algérie.

Le ministère des transports a annoncé, hier, le nouveau programme de vols  » conformément à la décision du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de renforcer le programme de vols actuel de la compagnie Air Algérie vers diverses destinations internationales, et compte tenu de l’amélioration de la situation épidémiologique en Algérie et dans le monde. »

Le ministère des Transports a indiqué, dans son communiqué, que ce nouveau programme de 108 vols par semaine entrera en vigueur le 15 mars 2022.

Quitter la version mobile