L’ENTMV lance les travaux de maintenance du Tarik Ibn Zyad

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le ministère des transports a annoncé, hier, le lancement des travaux de maintenance du navire de l’ENTMV Tarik Ibn Zyad.

Ces travaux de maintenance et de réparation, qui seront effectués au « chantier naval de l’Entreprise de réparation des navires (ERENAV) au port de Béjaia », devront durer une quarantaine de jours, selon le communiqué du ministère.

Durant ces 40 jours de travaux, les équipes de l’Entreprise de réparation des navires (ERENAV) vont rénover la coque du navire Tarik Ibn Zyad et procéder à la maintenance des équipements mécaniques électriques.

Les équipe de l’ERENAV, précise également le minsitère des transports dans son communiqué, sont également chargées de réparer les différents équipements de contrôle et de réhabiliter les équipements de confort à bord du Tarik Ibn Zyad.

Le navire Tarik Ibn Zyad de l’entreprise nationale de transport maritime des voyageurs est entrée en service en 1995.

D’une longueur de 157 mètres, le Tarik Ibn Zyad dispose d’une capacité de 1300 passagers et 450 véhicules, selon le communiqué du ministère des transports, cité par l’APS.

En plus de ce navire, construit en décembre 1995 Chantier Union Naval de Levante en Espagne, l’entreprise nationale de transport maritime de voyageurs dispose également de trois autres navire.

Le Djazair 2, construit en mai 2005 par le Chantier « IZAR » en Espagne, et disposant d’une capacité de 1320 passagers et 300 véhicules. Ce navire effectue actuellement les dessertes entre Oran et Alicante.

Le deuxième navire de l’ENTMV est le Tassili 2, construit en novembre 2004 Chantier « IZAR » Espagne, avec capacité de 1320 passagers et 300 véhicules, selon le site d’Algérie Ferries.

Enfin, le troisième navire est le Badji Mokhtar 3, construit par les Chantiers de Guangzhou Shipyard International (COMEC), et mis en service officiellement le 28 octobre dernier. D’une longueur de 200m, il dispose d’une capacité de 1800 passagers et 600 véhicules.

Le navire Badji Mokhtar 3 opère, depuis le 1er novembre dernier, des dessertes entre le port d’Alger et le port de Marseille.