Compagnies aériennes privées: 8 dossiers en phase d’étude

Temps de lecture estimé : 2 minutes

8 dossiers pour la création de compagnies aériennes privées en Algérie sont actuellement en « phase d’étude. »

C’est ce qu’a annoncé, hier, le ministre des transports Aissa Bekkai, en marge d’une visite de travail dans la wilaya d’Oran.

Au total, le ministère des transports a reçu 15 dossiers d’investisseurs qui souhaitent créer des compagnies aériennes privées en Algérie.

Le ministre, cité par l’agence APS, a fait savoir que son département a « toutes les mesures administratives » pour accompagner les investisseurs qui ont exprimé un intérêt pour l’investissement dans le transport aérien et la création de compagnies aériennes privées.

Il a cité notamment la modification des textes législatifs et réglementaires ainsi que la mise en place une cellule d’écoute pour la prise en charge des préoccupations des investisseurs.

Lors d’une récente interview, accordée à la chaine Echorouk, le ministre des transports a déclaré qu’après toutes ces mesures prises par son département « la balle est maintenant dans le camps des investisseurs. »

Le premier responsable du secteur des transports a rappelé que l’investissement dans le domaine du transport aérien et la création de compagnies aériennes privées exige « des techniques, des efforts, des moyens, des compétences et des études. »

Fly Westaf, première compagnie aérienne privée low cost?

Fin janvier, la compagnie aérienne privée Fly Westaf a annoncé, dans un communiqué, l’obtention de son registre de commerce.

La compagnie aérienne privée a annoncé, dans son communiqué, son « incorporation au registre du commerce » devenant ainsi « la première compagnie aérienne de transport de passagers et de marchandises à bas-coûts en Algérie. » 

Réagissant à cette annonce, sans citer la compagnie Fly Westaf, le ministre des transports a rappelé que c’est son département qui donne les autorisations pour les compagnies aériennes privées.

Le ministre des transports a appelé les investisseurs privés qui souhaitent créer des compagnies aériennes privées à « s’organiser ».

« Il faut s’organiser selon les textes législatifs et réglementaires qui encouragent l’initiative privée. » a souligné le ministre des transports.