Vols annulés, agences fermées: Air Algérie interpellée

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Un député a interpellé le directeur général par intérim d’Air Algérie au sujet des vols annulés et du maintien de la fermeture de certaines agences.

Le député de l’émigration Tawfik Khedim a affirmé avoir reçu plusieurs réclamations des clients de la compagnie aérienne nationale Air Algérie concernant le « phénomène de l’annulation de vols sans justification et au dernier moment, sans aucune considération pour les clients. »

Des billets annulés

Dans une lettre adressée, hier, au directeur général par intérim d’Air Algérie, le parlementaire a interrogé le premier responsable de la compagnie au sujet « des billets vendus pour des vols qui ne sont même pas programmés » ou qui ont été « annulés sans aucune raison et sans prévenir les clients qui se présentent à l’aéroport et découvrent que leur vol n’est même pas programmé sachant que les billets ont été achetés quelques jours avant la date prévue du vol. »

Des agences fermées

L’autre point soulevé par le député Tawfik Khedim concerne certaines agences d’Air Algérie en France qui sont toujours fermées. »Il y a des agences d’Air Algérie dans plusieurs villes en France qui sont fermées. Pourquoi ces agences à Lyon, Marseille et dans d’autres villes sont toujours fermées? Quand est-ce qu’elle seront rouvertes ou resteront-elles fermées » s’interroge le député de l’émigration.

Plus de vols de la France vers l’Algérie

Tawfik Khedim a également interrogé le directeur général par intérim d’Air Algérie au sujet de la reprise des vols au départ d’autres villes françaises vers l’Algérie.

« Quand Air Algérie reprendra t-elle ses vols au départ et à destination de Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux, Nantes, Toulouse Montpellier en France ainsi que Oran, Sétif, Constantine, Annaba,Béjaia, Biskra, Tlemcen, El Oued en Algérie. » s’interroge le parlementaire dans sa lettre adressée au responsable d’Air Algérie.

Des clients toujours pas remboursés

Le député de l’émigration a également interpellé le DG par intérim d’Air Algérie au sujet du remboursement des billets des vols qui ont été annulés en raison de la pandémie de Covid19.

« Plusieurs clients d’Air Algérie ont des billets qu’ils n’ont pas pu utiliser en raison de la suspension des vols depuis le 17 mars 2020, n’ont pas été remboursés à ce jour. Certains ont envisagent de saisir la justice française pour obtenir leur droit ce qui mauvais pour la réputation d’Air Algérie et l’image de l’Algérie à l’étranger. » écrit le député dans sa lettre.

Les billets entre l’Algérie et la France « parmi les plus chers au monde. »

Enfin, le député a également interrogé le DG par intérim de la compagnie aérienne nationale Air Algérie au sujet des prix des billets.

« Les billets entre l’Algérie et la France sont parmi les plus chers au monde, si ce n’est les plus chers, vue la situation géographique des deux pays et la durée des vols qui est entre une heure et deux heures, ce quia empêché beaucoup d’algériens de visiter leur pays et leur famille. » a dénoncé le parlementaire dans la lettre, publiée sur sa page Facebook.