Compagnies aériennes privées: Les précisions du ministre

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le ministre des transports Aissa Bekkai est revenu, hier, sur le dossier de création de compagnies aériennes et maritimes privées en Algérie.

Depuis la décision d’ouverture du secteur du transport aérien et maritime à l’investissement privé, plusieurs dossiers ont été déposés au niveau du ministère des transports pour la création de compagnies aériennes et maritimes privées.

Invité, hier, d’une émission sur la chaine Echorouk News, le ministre des transports Aissa Bekkai est revenu sur ces dossiers qui ont été déposés par les investisseurs privés.

Après avoir rappelé différentes mesures qui ont été prises par son département pour encourager l’investissement privé dans ces secteurs, le ministre a affirmé que  » maintenant, la balle est dans le camps des investisseurs. »

« Nous avons donné 11 accords de principe pour l’investissement dans le secteur du transport maritime de voyageurs et de marchandises et 15 autres accords pour l’investissement dans le transport aérien. » a annoncé le ministre des transports en soulignant que l’investissement dans le transport aérien ou maritime exige « des techniques, des efforts, des moyens, des compétences et des études. »

Le premier responsable du secteur des transports a évoqué, sans la citer, le cas de la compagnie aérienne privée Fly WestAf, qui a annoncé récemment l’obtention de son registre de commerce.

 » Les médias ont parlé, ces derniers jours, des compagnie, de leurs ambitions et de l’obtention du registre de commerce… C’est nous qui donnons cette autorisation, nous l’encourageons. On dit ce qu’on veut, mais pour éviter les erreurs commises par le passé, il faut s’organiser selon les textes législatifs et réglementaires qui encouragent l’initiative privée. » a déclaré le ministre.

« Les portes sont ouvertes, l’administration est ouverte, les lois ont été révisées pour encourager ces initiatives privées, et il y aura du nouveau. » a souligné le ministre lors de son passage sur Echorouk News.

En janvier, la compagnie aérienne privée FlyWestaF a annoncé, dans un communiqué largement relayé sur les réseaux sociaux, avoir obtenu son registre de commerce.

« Fly Westaf Algeria SPA informe ses actionnaires et le public de son incorporation au registre du commerce. C’est la première compagnie aérienne de transport de passagers et de marchandises à bas-coûts en Algérie. » a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Le député Abdelouoahab Yagoubi, membre de la commission des affaires étrangères de l’APN, a fait savoir que Fly Westaf proposera des vols à moins de 200 euros.

S’exprimant dans une interview accordée au quotidien El Watan, le fondateur de la compagnie a déclaré qu’il est « prématuré » de parler des prix des billets.

« Il est prématuré de parler de prix pour la simple raison qu’ il y a encore des négociations en cours dans les aéroports français et espagnol aux sujets des taxes, qui a un impact direct sur le prix direct. » a affirmé Chakib Ziani-Cherif.