Vols vers l’Algérie: Les contrôles seront plus rigoureux

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les contrôles des voyageurs des vols au départ de l’étranger vers l’Algérie seront plus rigoureux prochainement, indique un communiqué de la Présidence de la République.

Cette décision a été prise en raison de la hausse du nombre des infections enregistrée sur certains vols à destination de l’Algérie.

Dans un communiqué publié, hier, à l’issue d’une réunion extraordinaire consacrée à l’évaluation de la situation pandémique dans le pays suite à la propagation du Covid-19, le Présidence de la République a fait état d’un « nombre important d’infections » enregistré sur certains vols vers l’Algérie.

« D’où l’impératif d’un contrôle plus rigoureux et la réduction, en cas de besoin, du nombre de ces vols. » précise le communiqué de la Présidence.

Actuellement, une centaine de vols sont opérés, chaque semaine, au départ et à destination de l’Algérie. Ce nombre de vols pourrait être réduit prochainement si la situation sanitaire ne s’améliore pas.

1359 nouveaux cas confirmés de Covid19 ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, selon les chiffres du ministère de la santé, cités par l’APS.

Depuis l’apparition du variant Omicron, l’Algérie a décidé de maintenir ses frontières ouvertes et de ne pas suspendre les vols internationaux.

Les spécialistes ont estimé que la fermeture des frontières n’est pas une mesure efficace pour lutter contre la propagation du variant Omicron. Ils ont préconiser un renforcement des contrôles sanitaires au niveau des frontières.

En décembre dernier, le président du Conseil de l’ordre des médecins Dr Bekkat Berkani a affirmé que le contrôle aux frontières de l’Algérie doit être “rigoureux” surtout pour les voyageurs en provenance de pays où le variant Omicron circule fortement.

Dès l’apparition du variant Omicron, le Conseil scientifique a proposé de renforcer le contrôle sanitaire aux frontières et d’isoler les passagers en provenance des pays ou ce variant circulait.