Site icon Voyagerdz

Algérie/Pass vaccinal: Les critiques des députés

© ARNAUD LE VU / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Deux députés critiqué la décision d’instaurer le pass vaccinal pour les voyageurs qui entrera en vigueur à compter du 6 décembre.

Le ministère des transports a annoncé que ce pass vaccinal sera exigé pour tous les voyages par voie maritime au départ et à destination de l’Algérie.

 » Le ministère des Transports informe tous les citoyens désirant voyager par voie maritime que le pass sanitaire (passeport vaccinal), outre les mesures en vigueur (PCR et test sérologique), sont obligatoires pour les voyages de et vers le territoire national, une mesure qui sera appliquée à partir du lundi 6 décembre 2021” indique le ministère dans un communiqué.

Cette nouvelle mesure, qui intervient suite aux recommandations du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19), a été critiquée par les députés de l’émigration.

Vous aimerez aussi: Algérie: La date de l’entrée en vigueur du pass vaccinal fixée

Le député Tawfik Khedim a critiqué le fait que cette mesure soit imposée aussi rapidement sans consultation des députés, des personnes ayant des billet set qui n’est pas vaccinées ont été contraintes d’annuler leur voyage.

Cette mesure a également été critiquée par le député Abdelouahab Yagoubi, membre de la commission des affaires étrangères de l’APN.

Le député a dénoncé une « décision irréfléchie » qui a été prise d’une manière « absolument inacceptable. » ‏ »Cette décision intervient sans tenir compte des difficulté insurmontables de nos concitoyens d’obtenir des billets et de l’impossibilité de les changer » a écrit le député sur sa page Facebook.

Le député a indiqué avoir « protesté » contre cette mesure auprès des ministère des transports et des affaires étrangères. « Dans l’attente des réponses du gouvernement à cette demande, nous espérons vivement que cette décision improvisée soit retirée car elle est de plus entachée de nullité constitutionnelle et législative. » écrit encore le parlementaire.

Quitter la version mobile