Variant Omicron: Un premier cas détecté en France

Le gouvernement français a annoncé, ce mardi, qu’un premier cas du nouveau variant du Covid91 Omicron a été détecté en France.

Ce nouveau variant, apparu pour la première fois en Afrique du Sud, a été identifié sur l’île de La Réunion, a confirmé le porte-parole du gouvernement français, cité par l’agence AFP.

Le porte parole du gouvernement français a précisé que six autres personnes contacts à risque ont également été identifiées. “Trois de son entourage professionnel et trois de sa famille proche”, a-t-il précisé.

Cette personne, testée positive au variant Omicron, a séjourné au Mozambique du 14 au 19 novembre avant de retourner à La Réunion le 21, selon les explications du porte parole du gouvernement français.

Il est arrivé à l’île de la Réunion en provenance de l’île Maurice après un voyage en Afrique Australe, il avait “fait escale en Afrique du Sud.

Vous aimerez aussi: Nouveau variant Covid19: Durcissement des conditions d’entrée en France et au Royaume-Uni

Souffrant de “douleurs musculaires et de fatigue”, ce patient, âgé de 53 ans, a été placé à l’isolement ainsi que son entourage.

La préfecture de La Réunion a expliqué qu’il a été détecté positif à ce nouveau variant du Covid91 dès le lendemain de son arrivée à l’aéroport grâce au dispositif de dépistage systématique des passagers en provenance de l’étranger.”

Dimanche, le ministre français de la santé a déclaré que des cas du nouveau variant du Covid19 Omicron sont probablement en circulation en France car il circule déjà en Belgique, en Italie, en Allemagne…

Dès l’apparition de ce nouveau variant Omicron, les autorités françaises ont décidé de suspendre l’ensemble des vols en provenance de sept pays africains: l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Botswana, la Namibie, l’Eswatini, le Mozambique et le Lesotho.

Le gouvernement français invite les voyageurs ayant séjourné, ces 14 derniers jours, dans l’un de ces sept pays sont invités à se “signaler aux autorités et à réaliser dans les meilleurs délais un test de dépistage RT-PCR.”