Site icon Voyagerdz

Nouveau variant: L’Algérie doit-elle fermer ses frontières?

Faut-il que l’Algérie ferme ses frontières aériennes et suspendre les vols à cause du nouveau variant du Covid19 Omicron ?

Actuellement, la compagnie aérienne nationale Air Algérie et les autres compagnies aériennes étrangères opèrent des vols au départ et à destination d’une dizaine de pays: La France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni, le Canada, la Turquie, la Tunisie, le Qatar et les Émirats arabes unis.

Plusieurs cas du nouveau variant Omicron, qui est apparu pour la première fois en Afrique australe, ont été identifiés en Europe notamment en Grande-Bretagne, en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas, selon l’AFP.

La La France, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Espagne, les Pays-Bas, la Russie et la Suisse ont interdit les vols en provenance d’Afrique du Sud et les pays voisins à savoir le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, et le Zimbabwe.

L’Algérie doit-elle fermer ses frontières et suspendre les vols internationaux?

Face à cette situation et l’inquiétude qui croit en Europe envers ce nouveau variant du Covid19 Omicron, l’Algérie doit-elle fermer ses frontières et suspendre les vols internationaux notamment au départ et à destination des pays européens?

Interrogé à ce sujet par le site visa-algerie, Mamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique du suivi de l’épidémie de coronavirus en Algérie, estime qu’il « Il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les vols depuis la France et l’Europe. »

Pour le spécialiste, « c’est plutôt vers les pays du Golfe qui ont beaucoup de connexion avec l’Afrique qu’on devrait prendre des précautions. » Le Dr Mamed Bekkat Berkani affirme qu’on est « suffisamment armés » en imposant un test PCR de 36 h et un dépistage à l’arrivée au niveau des aéroports algériens.

L’institut Pasteur d’Algérie: « L’urgence de l’adhésion à la vaccination« 

Dans une note sur ce nouveau variant du Covid19 jugé « préoccupant », l’Institut Pasteur d’Algérie a rappelé « encore une fois, l’urgence de l’adhésion à la vaccination afin de contrôler la circulation des virus et par là les variants.

« Plus le virus circule, plus la probabilité d’apparition de variants est élevée. » souligne l’IPA, dans cette note publiée sur son site.

Quitter la version mobile