France: “Mettre un coup d’arrêt” à l’immigration

Des candidats à l’élection présidentielle de 2022 en France veulent mettre “mettre un coup d’arrêt” à l’immigration.

En effet, les cinq candidats au congrès des Républicains Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et Philippe Juvin ont présenté leurs solutions sur l’immigration.

Ces cinq candidats, qui se sont retrouvés, hier soir, pour un débat sur BFMTV et RMC, ont fait des propositions “musclées” concernant l’immigration.

Le candidat Xavier Bertrand veut “baisser de 30 % l’immigration de travail, de 50 % pour les étudiants, et diviser par trois l’immigration familiale.”

“Je propose de baisser de 30% l’immigration de travail, je souhaite réduire de moitié l’immigration des étudiants qui viennent en France, et je souhaite diviser par trois l’immigration familiale avec une seule procédure au lieu de deux procédure qui existent aujourd’hui.” indique le candidat lors d’un débat hier soir.

Pour faire venir sa famille en France, explique t-il, “il faudra pouvoir justifier de revenus pour la faire vivre, d’un logement suffisant, mais il faudra aussi parler le français. Si vous ne parlez pas la langue, comment on peut s’intégrer dans un pays, on ne peut pas!”

Un autre candidat, Éric Ciotti veut, quant à lui, « arrêter le regroupement familial » et instaurer un « long parcours d’intégration » d’« au moins dix ans » avant toute naturalisation, rapporte l’AFP.

Quant à Philippe Juvin, favorable à la suspension de la CEDH (Convention européenne des droits de l’homme), il a refusé de « limiter le nombre d’étudiants » étrangers, qui font « partie du rayonnement de la France ».

Un troisième candidat, Michel Barnier propose un “moratoire” qui a pour but de “mettre un coup d’arrêt” à l’immigration.

Pour sa part, la candidate Valérie Pécresse veut “cesser le droit du sol automatique” pour les enfants nés en France.