réouverture Frontières:La Tunisie attend le feu vert de l’Algérie

La Tunisie attend le feu vert de l’Algérie pour la réouverture des frontières afin d’accueillir les touristes algériens.

Les frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie sont fermées depuis plus d’une année en raison de la crise sanitaire de Cpovid19. Elles ont été rouvertes, exceptionnellement, pour le rapatriement des algériens bloqués en Tunisie et des tunisiens bloqués en Algérie.

Alors que les autorités algériennes ont décidé de rouvrir partiellement les frontières aériennes et maritimes, aucune date n’a encore été fixée pour la réouverture des frontières terrestres avec la Tunisie.

Le délégué régional pour le tourisme à Tabarka In Drahem a expliqué que la région attend le feu vert des autorités algériennes pour la réouverture des postes frontières afin de permettre aux touristes algériens de rentrer et de les recevoir dans des installations touristiques.

Dans une déclaration à la radio tunisienne L’Express FM, le même responsable a rappelé que Tabarka dispose du passage frontalier de Melloula, qui est le premier à l’échelle nationale à accueillir des touristes algériens avec une moyenne d’un million et 200 000 arrivées par an.

Le député Abdelouahab Yagoubi, membre de la commission des affaires étrangères de l’assemblée populaire nationale (APN), a annoncé, le 20 octobre, une réouverture imminente des frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie.

“Après que la levée totale du confinement dans toutes les wilayas du pays, je vous annonce la réouverture des frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie dans les prochains jours.” a écrit le parlementaire dans une publication sur sa page Facebook.

En septembre, le sénateur Abdelouahab Benzaim a appelé à la réouverture des frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie surtout que “les taux de vaccination en Algérie, comme en Tunisie, sont acceptables et en hausse.”

“Je pense qu’il est temps d’ouvrir la frontière terrestre et les points de passage avec la Tunisie.” a écrit le sénateur sur sa page Facebook.