Algérie: Nécessité d’ouvrir le transport aérien au privé

Le premier ministre a insisté, hier lors de la réunion gouvernement, sur la nécessité d’ouvrir le transport aérien à l’investissement privé.

Intervenant à l’issue de la présentation des mesures d’urgences pour la relance du secteur des transports, le premier ministre a également insisté d’augmenter la part du marché du pavillon national et d’améliorer la qualité des prestations, indique un communiqué des services du premier ministre.

L’Algérie souhaiterait accélérer l’ouverture du transport aérien au privé et la création de compagnies aériennes privées. La première annonce avait été faite, il y a une année, par le Président de la République Abdelmadjid Tebboune.

Vous aimerez aussi: Algérie: Vers la création de compagnies aériennes low-cost

Dans son allocution à l’ouverture de la conférence nationale sur le Plan de relance pour une nouvelle économie, le Chef de l’État avait affirmé qu’il ne voit “aucune objection” à la création de compagnies aériennes et maritimes privées.

“Je ne vois aucune objection, aujourd’hui, à ce que des investisseurs privés créent des compagnies de transport aérien et maritime de marchandises et de voyageurs ainsi que des banques”, avait déclaré Abdelmadjid Tebboune.

Une rencontre ayant réuni, le 28 juillet, le ministre des Transports Aïssa Bekkaï et les investisseurs dans le secteur du transport aérien “laisse présager une volonté d’accélérer le lancement de compagnies privées”, selon Le Soir d’Algérie.