France: Le pass sanitaire est “discriminatoire”

Le pass sanitaire, instauré par les autorités en France, est jugé “discriminatoire” par l’ONG Médecins du Monde.

L’organisation non gouvernementale s’est prononcée “contre le pass sanitaire tant que chacun n’aura pas un accès effectif à la vaccination”.

« Médecins du monde refuse toute forme d’opposition et d’inégalité de droits entre personnes vaccinées et non vaccinées, toute forme d’obligation de contrôle par les employeurs, toute entrave à la circulation des personnes ou à leur accès aux lieux de soins, administratifs, ou de culture », écrit l’ONG dans un communiqué, cité par l’AFP.

Médecins du Monde a cité plusieurs cas de personnes « exclues du soin » ou faisant face à la « fracture numérique ou aux barrières administratives », notamment les sans domicile fixe, les migrants, les travailleuses du sexe ou les mineures non accompagnées.

Le gouvernement français a annoncé, mardi, le lancement de la vaccination des demandeurs d’asile et réfugiés précaires. Il s’est fixé comme objectif de de vacciner toutes ces personnes « d’ici fin août ».

En France, le pass sanitaire est déjà appliqué dans les lieux culturels et de loisirs depuis le 21 juillet, et une extension est prévue pour le 9 août.