Vols vers l’Algérie: Un député appelle à revoir les conditions

Un député de l’émigration a appelé le président Tebboune à revoir les conditions de réouverture des frontières et des vols vers l’Algérie.

Depuis la décision des autorités algériennes de rouvrir partiellement les frontières aériennes le 1er juin, plusieurs vols vers l’Algérie sont opérés par la compagnie aérienne nationale Air Algérie et d’autres compagnies aériennes étrangères.

“La communauté algérienne à l’étranger souffre. Merci pour la réouverture partielle des frontières, mais il faudrait revoir les conditions actuelles.” a déclaré le député Fares Rahmani, député de la zone 4.

“Pour venir depuis Londres, j’ai payé presque 1000 euros. J’ai acheté le billet depuis la France à 680 euros, un autre billet depuis Londres à 150 euros et un test PCR à 150 euros… Imaginez une famille de 5 personnes doit payer 5000 euros pour venir en Algérie et 5000 euros pour le retour. Donc, environ 200 millions (de centimes) pour venir en Algérie. C’est impossible.” a ajouté le parlementaire dans une déclaration à DZ News.

A ce titre, le député a appelé le président de la République à revoir ces conditions de réouverture des frontières et d’organiser des vols directs vers l’Algérie depuis la Grande Bretagne ou le Canada pour éviter aux algériens établis dans ces pays de transiter par d’autres pays pour entrer en Algérie.