Visa pour la France: Qui peut déposer une demande?

Le consulat de France à Alger a annoncé une reprise « progressive » du traitement des demandes de visa. Qui peut déposer une demande.

Les consulats français en Algérie reperdront, à compter du 17 juin, l’instruction des demandes de visa pour la France « afin d’anticiper une levée de ces restrictions d’entrée sur le territoire français, dont la date n’est pas encore connue à ce jour. »

Qui peut déposer une demande de visa pour la France dès le 17 juin?

Le consulat général de France à Alger a précise que seules deux catégories de personnes sont autorisées à déposer leur demande de visa pour la France.

La première catégorie, ce sont les personnes qui se redent en France « pour motif professionnel et justifiant avoir obtenu par le passé un visa de circulation (visa de court séjour à entrées multiples) délivré par la France, d’une validité d’au moins un an et arrivé à expiration après le 1er novembre 2019. »

Comprendre: Toute personne, qui a un visa de circulation (visa de court séjour à entrées multiples) délivré par la France, d’une validité d’au moins une année et arrivé à expiration après le 1er novembre 2019, peut déposer une demande de visa à partir du 17 juin.

Vous aimerez aussi: Visas: Le consulat de France annonce une reprise Progressive

La seconde catégorie, ce sont les conjoints de Français, ainsi que ceux de ressortissants de l’Union européenne.

Comprendre: Tout conjoint de français ou de ressortissant des autres pays de l’UE pourra également déposer une demande de visa pour la France dès le 17 juin.

Le consulat de France à Alger a expliqué que ces demandes de visa seront reçues sur rendez-vous. Les demandeurs ont la possibilité de prendre un rendez-vous en ligne à partir du 9 juin « selon le processus habituel. »

Les centres de réception des demandes de visa pour la France (VFS Global et TLS Contact) vont procéder au « contrôle des conditions de dépôt des demandes. »

« Les personnes qui ne seraient pas en mesure de justifier qu’elles remplissent ces conditions ne seront pas admises. La délivrance d’un visa n’autorise pas nécessairement le franchissement de la frontière. » précise encore le consulat dans son communiqué.

Quitter la version mobile