Déchéance de la nationalité: retrait de l’avant projet de loi

le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a annoncé, hier, le retrait du projet de loi sur la déchéance de la nationalité.

Lors d’une entrevue, hier soir, avec des responsables de médias nationaux, le Chef de l’État a expliqué cette décision par “l’interprétation erronée” de ce projet portant déchéance de la nationalité pour tout algérien qui commet des actes portant atteinte à la sécurité et à l’unité nationales.

“La double nationalité ou la pluri-nationalité n’est pas un crime et nous respectons cela car supposé apporter du plus au pays d’origine du concerné dans un climat empreint de nationalisme” a déclaré Abdelmadjid Tebboune, cité par l’agence APS.

Cet avant-projet de loi avait été présenté par le ministre de la justice Belkacem Zeghmati, le 4 mars, au cours d’une réunion du gouvernement.

Il prévoyait la mise en place d’une procédure de déchéance de la nationalité algérienne acquise ou d’origine qui sera applicable à tout algérien qui commet, en dehors du territoire national, des actes portant volontairement de graves préjudices aux intérêts de l’État ou qui portent atteinte à l’unité nationale.