Couples franco-algériens séparés: L’appel d’une sénatrice

Un sénatrice française a lancé un appel au premier ministre français concernant la situation des couples franco-algériens séparés depuis la fermeture des frontières entre l’Algérie et la France.

Dans une lettre adressée à Jean Castex, qui effectuera une visite en Algérie les 10 et 11 avril, la sénatrice représentant des français établis à l’étranger Joelle Garriaud-Maylam a indiqué que ces couples, dont beaucoup étaient sur le point de se marier, « ne peuvent plus se voir depuis un an, ce qui entraine des situations de détresse profonde pour beaucoup d’entre-eux. »

Vous aimerez aussi: Vols vers la France: Du nouveau pour les conjoints de français

La sénatrice a rappelé qu’en raison de la décision de l’Algérie de fermer ses frontières, la France a « refusé » d’accorder des visas courts de trois mois pour les ressortissants algériens en instance de mariage de peur qu’ils ne se retrouvent en situation irrégulière sur son sol. »

Affirmant que la mesure de la fermeture des frontières relève de la « souveraineté nationale » de l’Algérie et de la France, la sénatrice a appelé le premier ministre français à utiliser son « ascendant » et son « influence » pour « convaincre ses interlocuteurs algériens de faire preuve de clémence envers ces couples et de leur accorder des laissez-passer. »

« Un an de séparation est très dur à vivre et ces couples sont prêts bien sûr à se soumettre à toutes les exigences des protocoles sanitaires en vigueur (test, isolement, vaccination…) »