Algérie: Les frontières fermées depuis une année..

17 mars 2020-17 mars 2021: Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis une année dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

Une année après la suspension des liaisons aériennes, maritimes et terrestres, aucune date n’a encore été fixée pour la réouverture des frontières en raison de la situation épidémiologique dans plusieurs pays, notamment après l’apparition des nouveaux variants du coronavirus.

Fin février 2021, le président de la République a ordonné le maintien des mesures préventives prises notamment la fermeture des frontières et de l’espace aérien.

Il est “encore un peu tôt” pour rouvrir les frontières…

Plusieurs spécialistes estiment qu’il est encore “un peu tôt” pour envisager une réouverture des frontières. Cette décision pourrait être envisagée lorsque la situation épidémiologique sera “stable” en Algérie mais aussi dans les autres pays.

Des anciens députés et des algériens établis à l’étranger ont, quant à eux, plaidé pour une réouverture “contrôlée” des frontières dans le respect des mesures sanitaire notamment le test PCR.

Des pertes colossales pour Air Algérie et l’ENTMV…

Depuis la fermeture des frontières, la compagnie aériennes nationale Air Algérie n’a effectué que des vols de rapatriement depuis plusieurs pays. En raison de la suspension des vols, le manque à gagner de la compagnie est estimé entre de 38 et 40 milliards DA durant l’année 2020.

De son côté, l’entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) a été contrainte de suspendre ses dessertes maritimes. Elle n’a effectué que quelques dessertes pour le rapatriement des algériens depuis la France et l’Espagne.

L’entreprise souffre d’une crise financière depuis la suspension de ses traversées maritimes, ses pertes sont estimées à 900 milliards de centimes.