Réouverture des frontières: C’est une décision politique

La réouverture des frontières de l’Algérie, fermées depuis presque une année, est une décision “éminemment politique.”

C’est ce qu’a indiqué, hier, le Dr Mohammed Bekkat Berkani, président du conseil de l’ordre des médecins.

Dans une interview accordée au journal électronique TSA, le spécialiste a expliqué que le facteur sanitaire est “assez défavorable” notamment avec l’apparition des nouveaux variants du coronavirus dans plusieurs pays.

Il estime qu’il “encore trop tôt” pour envisager une réouverture des frontières rappelant que la campagne de vaccination vient d’être lancée et que la situation se dégrade dans certains pays européens notamment la France.

Vous aimerez aussi: Algérie: ASL se prépare à la réouverture des frontières

Pour le président du conseil de l’ordre des médecins, il faut un “alignement” de plusieurs critères notamment sanitaire, politique social et économique, pour que les autorités puissent envisager “progressivement” une réouverture des frontières.

Il rappelle que la réouverture des frontières nécessite une stabilisation de la situation épidémiologique à la fois en Algérie mais aussi dans les autres pays.