Reprise des vols internationaux: Les algériens divisés

Les algériens sont divisés concernant la réouverture des frontières et la reprise des vols commerciaux internationaux, selon plusieurs témoignages recueillis par France24.

Les partisans de la reprise des vols avancent plusieurs arguments notamment les conséquences économiques mais aussi l’arrivée du vaccin anti-Covid19.

“Il y a encore des gens qui sont bloqués, des familles qui sont séparées, nous devons vaincre cette phobie du Covid19”, estime une femme, interrogée par la chaine française..

“Nous devons avoir la possibilité de voyager, nous en avons assez.” lâche un homme.

Vous aimerez aussi: Reprise des vols: Les précisions du ministre des transports

Pour un jeune interrogé par la même chaine, il n’y a aucune raison de maintenir les vols internationaux suspendus avec l’arrivée du vaccin.

De leur coté, ceux qui sont favorables au maintien de la fermeture des frontières estiment qu’il faut être prudent pour éviter une aggravation de la situation d’autant plus que les premiers cas de coronavirus ont été “importés”.

“Parmi les raisons de la propagation du Covid19 en Algérie, il y a les aéroports et les personnes qui se trouvaient à l’étranger. Donc, si on rouvre, il y aura une propagation car dès la reprise des vols, la moitié des algériens vont voyager…” relève une jeune fille, au micro de France24.

Vous aimerez aussi: Algérie: Pas de réouverture des frontières avant le début de la vaccination

Un autre jeune estime qu’il faut encore maintenir cette fermeture “deux ou trois mois.”

Abondant dans le même sens, une dame d’un certain âge est formelle: “Je ne suis pas d’accord (avec la reprise des vols, Ndlr), ça va aggraver les choses.” dit-elle.

Le ministère des transports a indiqué, début décembre, que les vols commerciaux internationaux “resteront suspendus jusqu’à nouvel ordre.”

Les “hautes autorités n’ont pris aucune décision” concernant la reprise de ces vols commerciaux, a affirmé le ministère.

Le Pr Kamel Sanhadji, président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, a écarté une reprise des vols commerciaux internationaux “avant le début de la campagne de vaccination.”