Air Algérie traverse une “crise sans précédent”

Air Algérie traverse une “crise sans précédent” depuis la fermeture de l’espace aérien le 18 mars, ont alerté, hier, deux syndicats de la compagnie aérienne nationale.

Le syndicat UGTA-Air Algérie et le Syndicat des pilotes de ligne algériens (SPLA) “se posent sérieusement la question du devenir de la compagnie devant l’absence de mesures d’accompagnement du pavillon national”

Les deux syndicats rappellent que l’activité de la compagnie aérienne nationale s’est limitée ” à la réalisation de quelques vols de rapatriement à perte, charters ainsi que le maintien de l’activité cargo.”

“Cette situation est extrêmement préjudiciable pour Air Algérie, sur le court terme avec un manque à gagner immédiat et sur le moyen et long terme avec une possible perte de clientèle qui se redirigera vers d’autres compagnies.

Face à cette situation, les syndicats appellent à une reprise des vols sur les réseau intérieur qui peut être “bénéfique à plus d’un titre” et préconisent également la réouverture des frontières “avec un protocole sanitaire qui garantirait un contrôle du risque d’importation du virus.”