L’Algérie dément la suspension des visas par les Émirats

L’Algérie a démenti, ce jeudi 26, l’information rapportée, hier, par l’agence Reuters concernant la suspension par les Émirats arabes unis de la délivrance des visas aux ressortissants algériens.

Dans un communiqué rendu public, ce jeudi, le ministère des affaires étrangères a affirmé que “ces informations sont fausses et dénuées de tout fondement.”

Les autorités émiraties ont affirmé que “le document comprenant le nom de l’Algérie est faux et a été relayé par des parties aux intentions malsaines”, précise le communiqué du département de Sabri Boukadoum.

Hier, l’agence Reuters, qui cite un document délivré par un parc d’affaires appartenant à l’État, a rapporté que les émirats arabes unis ont suspendu la délivrance des visas pour les ressortissants de 13 pays dont l’Algérie.

La même source a précisé que ce document se referait à” une circulaire sur l’immigration entrée en vigueur le 18 novembre.”

En plus de l’Algérie, 12 autres pays sont concernés par cette décision selon Reuters: Le Kenya, l’Irak, le Liban, la Tunisie, la Turquie, la Somalie, la Libye, le Yémen, le Pakistan et l’Afghanistan, l’Iran et la Syrie, précise Reuters qui cite un document délivré par un parc d’affaires appartenant à l’État.