La condition de l’Espagne pour ouvrir ses frontières à l’Algérie

Les algériens ne pourront pas se rendre en Espagne tant que l’Algérie maintiendra ses frontières fermées aux visiteurs venant d’Espagne.

En effet, les autorités espagnoles ont annoncé, ce vendredi, que les frontières espagnoles ne seront pas rouvertes aux ressortissants en provenance d’Algérie, du Maroc et de la Chine, tant que ces pays ne laisseront pas entrer les voyageurs venant d’Espagne, rapporte l’AFP.

Le ministère espagnol de l’intérieur a précisé que la réouverture des frontières avec l’Algérie, le Maroc et la Chine, est “conditionnée à une action réciproque de la part de ces pays et à la réouverture de leurs frontières aux résidents en Espagne”.

Le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a ordonné, 28 juin, le maintien des frontières aériennes, maritimes et terrestres fermées jusqu’à la disparition de la pandémie du Covid19.

Malgré cette décision des autorités algériennes, l’Algérie figure dans la liste officielle des 14 pays dont les ressortissants peuvent se rendre en Europe depuis le 1er juillet.

Cette liste, approuvée par les gouvernements des États membres de l’Union européenne, inclut également l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.