Trump annonce une nouvelle décision concernant les visas

Le président américain Donald Trump a pris, hier, une nouvelle décision concernant les cartes vertes et les visas de travail.

En effet, Trump, en campagne pour sa réélection le 3 novembre, a décidé de geler les cartes vertes et certains visas de travail jusqu’en 2021, rapporte l’AFP.

Il y a deux mois, Trump avait décidé de suspendre pour 60 jours la délivrance des “cartes vertes” offrant un statut de résident permanent aux Etats-Unis, sans toucher aux visas de travail temporaire.

Plusieurs types de visas concernés

Cette nouvelle décision, prise hier, concerne cette fois plusieurs types de visas de travail. Il s’agit notamment du visa H-1B qui est très utilisé dans le secteur des hautes technologies et octroyé chaque année à 85.000 personnes, selon la même source qui cite un haut responsable.

Plusieurs autres types de visas sont également concernés à savoir: Les visas J utilisés pour les étudiants-chercheurs, les visas L de transfert inter-compagnies servant pour certains contrats expatriés, les H-2B accordés chaque année à quelque 66.000 travailleurs peu qualifiés et les H-4 qui permettent aux épouses des détenteurs d’autres visas de travailler.

Cette décision du président américain, qui va pénaliser au moins 525 000 étrangers, a été dénoncée par le patron de Google dont le groupe est l’un des grands bénéficiaires des visas H-1B. “L’immigration a immensément contribué au succès économique de l’Amérique pour en faire un leader mondial dans les technologies”, a-t-il tweeté.

Une décision “temporaire”

Selon un haut responsable américain, cité par l’AFP, la décision de suspendre le visa H-1B très qui utilisé dans le secteur des hautes technologies, est temporaire. L’administration de Donald Trump va préparer une réforme pour qu’en 2021 ils soient attribués aux étrangers les plus qualifiés et non plus par loterie, précise ce responsable.