Relance du secteur aérien: Les recommandations de l’OACI

L’organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a publié, ce lundi, une série de recommandations sanitaires pour relancer le secteur aérien touché de plein fouet par la crise du Covid19, rapporte l’AFP.

Ces recommandations visent à assurer aussi bien la sécurité des passagers que celle des personnels, dans les aéroports comme à bord des avions.

Contrôle de température

En effet, l’organisation propose un premier contrôle de température pour les voyageurs qui devront présenter, dès leur arrivée à l’aéroport, une déclaration de santé. Un autre contrôle de température doit également être effectué à l’arrivée.

Favoriser l’enregistrement en ligne

l’OACI recommande aux compagnies aériennes de favoriser l’enregistrement en ligne avant l’arrivée à l’aéroport et de repenser les passages aux contrôles de sécurité afin de limiter les contacts physiques et les files d’attente.

Port obligatoire du masque

Le port du masque est, bien entendu, obligatoire à bord des avions et à l’intérieur de l’aéroport, où une distance physique d’au moins un mètre doit être respectée. L’OACI invite les passagers à garder leur masque une fois à bord de l’appareil et de limiter les déplacements pendant le vol.

Pas de siège vide dans l’avion

L’organisation de l’aviation civile internationale ne recommande pas de laisser un siège sur deux vide pour garantir une distanciation physique entre les passagers bord des avions. Cependant, elle demande aux compagnies aériennes de faire en sorte que les passagers soient aussi éloignés les uns des autres que possible, en fonction du taux d’occupation de l’appareil.

Nourriture pré-emballée et désinfection des avions

La nourriture à bord des avions doit être pré-emballée et l’avion désinfecté régulièrement, préconise l’OACI.

L’organisation internationale de l’aviation civile précise que ces mesures ne sont pas obligatoire. Selon, Philippe Bertoux, représentant de la France au Conseil de l’OACI,cité par l’AFP, elles ont fait l’objet d’un large consensus qui leur donnera “une autorité qui fera référence mondiale, pour la première fois sur ce sujet depuis la crise du COVID-19”

“Ces mesures faciliteront une reprise sûre et durable du transport aérien, ceci à travers un partenariat étroit entre les secteurs de l’aviation et de la santé qu’illustre la participation active de l’OMS à nos travaux de réglementation”, a t-il déclaré à l’AFP.

Vous aimerez aussi: Transport aérien: Pas de reprise normale avant 2023