Algérie: Le développement du tourisme n’est pas un choix mais un impératif

Le développement du tourisme en Algérie “n’est pas un choix mais un impératif imposé par les mutations économiques et dicté par les aspirations du pays pour l’exploitation du potentiel disponible en le mettant au service d’une économie moderne fondée sur la diversité des exportations hors hydrocarbures.” a indiqué, jeudi, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Hacène Mermouri, cité par l’agence APS.

Dans le but de faciliter les procédures administratives et mettre terme à la bureaucratie, a rappelé qu’il sera procédé à “la révision de certaines réglementations et lois régissant le domaine de l’investissement”.

Par ailleurs, le ministère avait annoncé la réactivation du conseil National du Tourisme. « C’est un grand acquis pour le secteur, dans la mesure où il s’agit d’un outil tant revendiqué par les opérateurs et les professionnels du tourisme, pour lever les contraintes structurelles qui entravent le développement du tourisme dans notre pays. » a t-il indiqué.