Grève: Annulations et retards de plusieurs vols d’Air Algérie

Le mouvement de grève du personnel navigant commercial (PNC) de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, qui se poursuit pour le troisième jour consécutif, a causé des annulations et des retards de plusieurs vols.

“Rien n’a changé par rapport aux deux jours précédents. Nous avons enregistré des retards, des annulations et des vols qui sont engagés. Nous ne pouvons donner le taux d’annulation des vols programmés qu’en fin de journée, mais il ne sera vraisemblablement pas différent de ceux des deux jours précédents, qui était de 40%”, a déclaré à l’APS Amine Andaloussi, porte-parole d’Air Algérie.

Le même responsable a indiqué que la cellule de crise mise en place pour le suivi de la grève, veille, pour l’instant, à la gestion des vols avec la reprogrammation de ceux annulés en recourant à des avions de plus grande capacité afin de “pénaliser le moins possible de passagers”.

Pour ce qui est des négociations avec le PNC, le porte-parole d’Air Algérie a rassuré que “les portes du dialogue sont ouvertes durant toute l’année”.

Rappelant que ce mouvement a été enclenché sans préavis, il a rappelé que le tribunal de Dar El Beida (Alger) a ordonné mardi son ‘”arrêt immédiat” et de cesser d’entraver l’activité de l’entreprise, déclarant la grève “illégale”.

De leurs côtés, les membres du PNC dont la corporation comptent, selon eux, 1.400 travailleurs, campent sur leurs décisions et refusent de rejoindre leurs postes de travail “jusqu’à satisfaction de leurs revendications “, ont-ils affirmé.

“Nous ne reprendrons le travail qu’une fois que le personnel suspendu y compris les syndicalistes qui nous ont rejoints en tant que PNC, auront repris leurs postes de travail et que les accords à caractère financier signés avec la Direction générale d’Air Algérie soient appliqués”, a déclaré à l’APS Reguigue walid, un membre du PNC.

Tout en lançant un appel aux plus hautes autorités de l’Etat pour “intervenir et mettre fin à cette situation qui risque de perdurer”, M. Reguigue a indiqué que ces accords, dont la teneur a été déjà communiquée à l’Inspection du travail, ont été “gelés unilatéralement par la DG sans motif”.

Autre point figurant dans la plateforme de revendications des grévistes, “l’équité” réclamée en matière de programmation mensuelle du scripte de chaque navigant.

Air Algérie avait indiqué lundi, dans un communiqué, que cette grève initiée, selon elle, par le SNPNCA (Syndicat National du Personnel Navigant Commercial Algérien), a engendré de “grandes perturbations ainsi que l’annulation de plusieurs vols”.

Les revendications de ce syndicat concernaient principalement les salaires, selon la même source.

Depuis 2017, la Direction des ressources humaines d’Air Algérie a entamé des négociations avec l’ensemble des partenaires sociaux (dont le SNPNCA) pour une démarche globale qui tient compte de la situation financière de l’entreprise, rappelle le communiqué.

Vous aimerez aussi: Air Algérie: Communiqué concernant la grève