Suisse: Deux bagagistes arrêtés pour vols à l’aéroport de Genève

Deux bagagistes ont été arrêtés, lundi dernier, à l’aéroport de Genève après avoir été pris en flagrant délit avec des objets volés dans les bagages des voyageurs, rapporte Air Journal.

L’un des deux bagagistes arrêtés n’avait pas un casier vierge comme cela est normalement exigé pour les personnes ayant accès aux zones sensibles de l’aéroport genevois.

«Sur une plateforme comprenant 11 000 employés, nous ne sommes pas à l’abri de comportements illégaux d’individus isolés. Des vols éventuels dans les bagages, aussi regrettables qu’ils puissent être, ne compromettraient en rien la sûreté à l’aéroport», a tenu à souligner une porte-parole de Genève Aéroport, cité par le journal suisse Le Temps. Selon elle, il est impossible de «faire entrer des objets dangereux dans les zones sécurisées».

Le mois dernier, l’aéroport de Genève a licencié le chef de la sûreté et son adjoint pour «actes de corruption» lors de l’attribution de certains marchés publics à une société genevoise de sécurité. Selon la presse suisse, le chef de la sécurité de l’aéroport, un ancien haut cadre de la société privée Securitas, avait accordé en février 2018 deux marchés à son ancien employeur, l’un concernait la gestion de l’accueil et des files d’attente, et l’autre portait sur le contrôle des bagages, alors que ces deux offres étaient plus chères que la concurrence.

Vous aimerez aussi: Ryanair va desservir l’Algérie à partir d’octobre