Lancement de la ligne Alger-New York: Air Algérie ne satisfait pas encore toutes les conditions

La compagnie aérienne Air Algérie est « prête » à lancer la ligne Alger-New York, sous réserve d’une autorisation par les autorités aéronautiques américaines, qui conditionne cet accord par l’accomplissement de certains préalables, dont l’audit de l’autorité aéronautique algérienne, a indiqué le PDG de la compagnie aérienne nationale Bakhouche Allèche dans un entretien accordé à l’APS.

« Nous sommes donc en attente de la satisfaction de cette condition », a précisé M. Alleche.

S’agissant du marché chinois, le premier responsable de la compagnie a indiqué qu’Air Algérie subissait une « concurrence indirecte » qui ne lésine pas sur les moyens pour offrir des services de haute qualité à leur clientèle, cela inclue les fréquences, les correspondances et les services à bord et au sol ».

Lire aussi: Air Algérie: Vers l’ouverture d’un vol direct vers l’Ukraine

De plus, il a estimé que « l’absence de flux touristiques sur ces lignes ne favorise pas leur développement et rentabilité ».

Enfin, pour le marché africain, M. Alleche estime que ce marché est « difficile » lorsqu’on prend en considération « la concurrence, l’importance des coûts d’exploitation et le pouvoir d’achat limité qui y sont associés ».

Ces facteurs « défavorables » sont aggravés, selon lui, par l’absence d’un trafic point à point important entre l’Algérie et les autres pays africains en raison de la faiblesse des relations économiques et touristiques entre les deux parties.

« Il n’en demeure pas moins que nous progressons, certes modérément, sur certaines lignes et que nous continuerons à développer notre présence sur ce marché », a estimé le PDG d’Air Algérie.

Vous aimerez aussi: Tarif des billets d’avion: Les explications du PDG d’Air Algérie