New York: Atterrissage d’urgence à cause d’un téléphone qui prend feu

Un Airbus A330-200 de Virgin Atlantic qui devait relier New York- JFK à Londres-Heathrow, hier 5 juillet, s’est posé en urgence à Boston à cause…de la batterie d’un téléphone portable qui a explosé, a rapporté Air Journal.

A l’atterrissage, les 217 voyageurs ont pu être évacués sans danger à l’aéroport international Logan de Boston. Les enquêteurs ont découvert une batterie pour téléphone carbonisée qui serait à l’origine du départ de l’incendie dans l’avion. Selon les médias américains, la batterie au lithium du téléphone portable a explosé, mettant le feu à un siège. La fumée, qui se dégageait dans la cabine, a obligé l’équipage à dérouter le vol vers Boston, à peine 50 minutes après son décollage. 

Source: Air Journal