Sondage: Jijel, la destination préférée des estivants en 2018

La wilaya de Jijel est la destination préférée des estivants algériens, selon un sondage réalisé par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, rapporte l’APS.

Selon ce sondage, 21,34% des 1.892 personnes interrogées ont affirmé avoir mis le cap sur les plages du littoral de Jijel pour passer les vacances, contre 9,63% pour Alger et 9,41% pour Bejaïa.

Les participants à ce sondage dont 87,17% sont des hommes et 12,83% sont des femmes, ont affirmé, pour 59,51%, apprécier  prendre leurs congés d’été durant la période allant du 15 juillet au 15 août.

Sans surprise, le mois d’août comptabilise 58,68% des données contre 32,77% pour le mois de juillet. Mais, c’est la première quinzaine du mois d’août qui est la plus prisée par les estivants algériens (35,87%).

Le bilan du ministère de l’Intérieur montre également que la formule de l’hébergement chez l’habitant est la plus choisie par les Algériens comme option de vacances.

En effet, 42,72% des personnes interrogées ont affirmé avoir opté pour la location chez l’habitant, tandis que 21,96% ont préféré passer les vacances dans des leurs propres maisons, ou dans des maisons appartenant à la famille ou à des amis.

En outre, 9,95% des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage ont affirmé n’avoir jamais envisagé de passer leurs vacances dans un complexe touristique, alors que 7,55% n’apprécient pas les campings.

Par ailleurs, près de la moitié des personnes interrogées n’était pas satisfaite du déroulement de la saison estivale (44,84%), alors que près d’un tiers (29,9%) ont jugé l’organisation de la saison estivale “acceptable”.

Le bilan du ministère de l’Intérieur révèle que 48,88% des personnes interrogées ont jugé “mauvaise” la gestion des plages, tandis que 9,02% l’ont qualifié de “bonne”, alors que 39,68% ont considéré les prestations fournies au niveau des plages “acceptables”.

Les participants au sondage ont critiqué, notamment, le manque d’infrastructures d’accueil, la qualité des prestations fournies, le manque des moyens, de transport, le manque d’hygiène, l’absence d’activités culturelles.

Ils ont insisté, à ce titre, sur la nécessité d’améliorer la gestion des plages et des prestations fournies à travers la généralisation des plaques d’indication dans les deux langues officielles, mais également étrangères.

Les participants au sondage ont plaidé également pour l’amélioration de la qualité des prestations en matière d’accueil, d’hébergement, de restauration, d’hygiène, soulignant l’importance de surveiller l’exploitation des plages par des intermédiaires.

Les conditions d’accueil des voyageurs au niveau des ports et aéroports d’Algérie ont été jugées “satisfaisantes” par 40,43% des personnes interrogées, tandis que 36,68% les ont qualifiées de “mauvaises”.

Concernant les classes d’âge, le ministère de l’Intérieur a précisé que 82,58% des personnes sondées ont entre 25 et 49 ans, 43,37% ont entre 35 et  49 ans, 39,13% ont entre 25 et 34 ans, alors que 9,08% ont entre 15 et 24 ans.

Source: APS