Aéroport d’Alger: les compagnies arabe et turque maintenues à l’ancienne aérogare

L’activité des compagnies aériennes arabes et turque a été maintenue dans l’ancienne aérogare de l’Aéroport international d’Alger “Houari-Boumediene”, alors que les autres compagnies sont affectées à la nouvelle, a indiqué ce mardi à l’APS le directeur général de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA), Tahar Allache.

Cette répartition des compagnies et des traitements des vols vise à spécialiser chacune des deux aérogares de l’Aéroport “Houari-Boumediene”.

Les vols domestiques aussi sont traités au niveau de l’ancienne aérogare. L’aéroport national sera consacré aux vols du pèlerinage (Hadj et Omra).

Selon M. Allache, l’aérogare actuelle du Hadj et Omra, sera, quant à elle, détruite complètement et fera partie de l’assiette foncière qui accueillera une autre aérogare, dont les travaux seront lancés en 2028.

La mise en service de la nouvelle aérogare a été entamée le 29 avril dernier par des vols de la compagnie aérienne nationale Air Algérie à destination de Paris.

Tassili Airlines avait également annoncé le transfert de l’ensemble de son activité liée au traitement des vols internationaux vers la nouvelle aérogare de l’Aéroport international d’Alger et ce concernant le déroulement des vols en partance et en provenance des villes françaises, de Nantes et Strasbourg.

Source: APS